Assurance Appartement : que faire en cas de sinistre ?

Accueil guide de l'assurance Assurance Appartement : que faire...

Dans le but de recevoir une indemnisation et de couvrir les dégâts subis par les voisins, de nombreux propriétaires ou locataires d’appartement souscrivent à une assurance habitation multirisque. Cependant, lorsqu’un sinistre survient dans votre appartement assuré, connaissez-vous les démarches à entreprendre ? Les étapes à suivre et les bons réflexes à avoir sont présents ici.

Dégâts des eaux : que faire face à ce sinistre ?

Lorsque votre appartement assuré subit ce sinistre, la première chose à faire est de localiser l’origine du problème. Pour ce faire, vous pouvez faire recours aux services d’un professionnel de votre choix ou l’assistance technique de votre assureur. Dans tous les cas, il est impératif de déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurances. Vous pouvez le faire via une lettre, par téléphone ou par mail, et ce, dans un délai de 5 jours ouvrés. C’est cette prise de contact qui vous permettra de déclencher le processus de remboursement ou indemnisation.

Par ailleurs, dans le cas où le sinistre a causé des dégâts aux logements de vos voisins, ces derniers devront remplir un formulaire que l’assureur vous fera parvenir. À ce formulaire, il faudra ajouter les devis ou les factures, les photos des dommages subis et autres justificatifs.

Les incendies ou explosions domestiques : que faire face à ce sinistre ?

Votre contrat MRH couvre également les dommages relatifs à un incendie ou à une explosion domestique. Cependant, vous devez savoir que si vous n’installez pas un système de détection de fumée dans votre appartement conformément à la loi Morange de 2015, l’assureur peut refuser de prendre en charge les dégâts subis par votre logement.

Face à ce sinistre, il est important d’agir efficacement et très rapidement. Selon les experts, les trois premières minutes sont déterminantes pour vous mettre à l’abri ou pour éteindre le feu. Une fois que vous êtes hors de danger, vous disposez d’un délai de 5 jours ouvrés pour faire cas du sinistre à votre assureur.

Dans certains cas, la compagnie d’assurances dépêchera sur les lieux un expert pour constater les dégâts. Dans tous les cas, lorsque votre logement assuré subit un incendie, vous devez réunir les justificatifs des dommages (les factures, les devis, les photos, etc.). Par ailleurs, si possible, il est conseillé de ne rien toucher avant l’arrivée de l’expert de votre compagnie.

Les catastrophes naturelles : que faire face à ces sinistres ?

La tempête, l’inondation, le cyclone, la grêle et la neige sont les principales catastrophes naturelles qui peuvent être couvertes grâce aux garanties optionnelles d’une assurance MRH. Lorsque vous subissez l’un de ses sinistres, vous devez informer votre assureur dans un délai de 10 ouvrés. La déclaration peut par ailleurs se faire après ce délai dans le cas où vous n’étiez pas sur place ou que le sinistre a rendu la communication impossible.

Quel que soit le type de catastrophes, pour bénéficier de l’indemnisation, vous devrez réunir les preuves des dommages subis et les justificatifs de la valeur de votre mobilier. Pour une tempête, l’assureur peut dans certains cas, prendre en charge les frais de relogement et de déblaiement. S’il s’agit d’une inondation, les frais de nettoyage, de relogement, de rénovation et de pompage de l’eau peuvent être à la charge de la compagnie d’assurances. Pour ce qui est des garanties « grêle et neige », l’assureur rembourse en valeur neuve l’ensemble des biens endommagés.

Contactez rapidement votre assureur

Vous avez plusieurs moyens pour joindre votre organisme, mais soyez vigilant, car, avec un dégât des eaux, la situation est souvent urgente. De ce fait, les méthodes traditionnelles sont à mettre de côté et vous devez impérativement privilégier les solutions urgentes. Les organismes proposent souvent des numéros de téléphone pour les sinistrés et il faut donc les utiliser.

  • Il est déconseillé de passer par les souscriptions en ligne puisqu’elles prennent souvent un temps considérable.
  • Vous pouvez déclarer un sinistre avec cette solution, mais uniquement si les dégâts ne sont pas considérables et si la situation n’est pas urgente.
  • N’hésitez pas à appeler votre assureur ou à vous rendre dans une agence pour avoir une prise en charge beaucoup plus rapide.
  • Vous aurez généralement tous les renseignements dans votre contrat qu’il soit papier ou en ligne.

Votre assureur vous transmet dans la plupart des cas une petite carte avec les numéros d’urgence en fonction des situations. Bien sûr, si vous avez été plusieurs à être sinistrés lors d’une catastrophe naturelle, la prise en charge de votre demande sera clairement plus longue, ce sera aussi le cas pour les expertises ainsi que les indemnisations qui sont parfois indispensables.